11 juillet 2010

66 Raid66 Raid Los Burros- J2- Arles/Tech à Banyuls sur Mer 70kmd+2400m***


Raid los Burros-J2 Banyuls  reportage photos et trace gps  Diaporama (58)


Raid Los Burros- J2- Arles sur Tech à Banyuls70km +2400 d-2700m   Aide cotation
Voici le deuxième jour du raid de Philippe11, la traversée des Pyrénées Orientales.
Cette deuxième étape traverse le relief des Albères... pour une arrivée magnifique sur Banyuls sur Mer.

Voici le CR écrit par Philippe :
Los Burros J2 d’Arles sur Tech à Banyuls « dans la mer »
Nous démarrons à 7H30 d’Arles, l’équipe est au complet, toutes les affaires entassées dans le fourgon qu’il faudra venir chercher ce soir. En effet, pas d’assistance aujourd’hui pour que tout le monde puisse rouler. De toute façon les Albères ne se prêtent pas à l’assistance avec la voiture donc ce sera autonomie pour tous…
Nous démarrons très tranquillement à plat pendant quelques petits kilomètres, ce qui fait dire à certains que nous serons à la mer avant midi, Hi Hi Hi….
3 bosses quand même pour arriver à Céret et autant de très belles descentes en mono trace.
A Céret, les relents de la Féria de la veille flottent dans l’air, des fêtards errent hagards devant les bars déserts.
Dans les espaces verts, quelques-uns ne s’en sont toujours pas remis.
Ambiance de mal de crâne… les toros sont partis.
Justement, après Céret, on prend le torero par les corones, un long monotrace monte gaillard à travers les Kékés. Il faut pas mal d’énergie pour tout passer sur le vélo.
Après une petite liaison goudronnée, on peut attaquer la belle descente de Maureillas que nous avions déjà visitée en novembre. Un très bon morceau recommandable.
Km 26 Maureillas, le plein d’eau et quelques biscuits, la suite est annoncée corsée. Encore quelques kilomètres tranquilles avant d’attaquer la longue montée vers le Néoulous.
Km 32, on laisse le goudron pour attaquer la « piste barbare ». Au début, le sol est presque lisse mais les coups de culs se succèdent. Après une petite descente, ce sont les caillasses roulantes qui augmentent la difficulté. Tout le monde roule tout à gauche, le coup de pédale lent, les jambes tournent rond, le corps à l’équilibre à la recherche de l’adhérence. Les minutes s’allongent, la température augmente, les moteurs sont en surchauffe. Heureusement quelques sources captées permettent de s’asperger ou de se plonger au frais. Aucune n’est zappée. Attention, aucune n’est potable probablement.
Enfin la hêtraie du col de l’Ouillat, les derniers kilomètres sont une délivrance. Arrivés au col, nous profitons de l’auberge pour avaler quelques litres de liquides bien frais. Nous en sommes au km 46 et à 950 m d’altitude. L’ascension n’est pas terminée mais le lieu se prête à un long arrêt ravito. La source du col est potable et permet à tous de recharger les camels à bloc.
On redémarre par un portage de 10 minutes sur le GR 10 pour se hisser à travers les pins géants vers la route du pic. Quelques hectomètres de goudron et nous voici sous les horribles antennes à 1250 m d’altitude.
A partir de là, ce sera beaucoup en free ride et pas mal en crête pour profiter des paysages.
On redescend quand même vers la font de l’Orri (eau potable) pour emprunter un bout de piste qui mène au col de l’Estaca (1025 m). De nouveau sur le GR 10, après un petit poussage nous voilà de nouveau sur le vélo à travers la forêt sur un sentier technique grimpant. Nous retrouvons les alpages, ceux-ci annoncent la descente vers les Couloumates. Tout le monde se lâche, les compteurs s’affolent. Sous le pic des 4 Termes, on laisse le GR 10 pour sa variante nord. A la baraque des Couloumates, une fontaine permet de recharger en eau, mais l’arrivée n’est plus trop loin alors « on zappe ». Un dernier portage un peu Wilderness, permet de gravir la croupe nord du pic Sailfort et d’aller rejoindre le chemin de l’eau. Dernière pause. Tout le monde s’équipe et descend les selles. On attaque la dernière grosse descente du raid, km 59 alt 790 m ; Banyuls est à 11 km et 790 m plus bas. Les freins vont chauffer.
Grosse gavade pour tous, le lotois en profite pour pulvériser son dérailleur, il finira en trottinette.
19 H 00 nous sommes dans l’eau, les plagistes ahuris rigolent de notre bronzage. Tout le monde a le sourire.
Une bière au bar de la plage pour fêter ce raid.
Un sacré WE avec une sacrée super équipe quand même. On évoque déjà quelques idées pour le prochain défi !!!
Hi Hi Hi
Remarques sur la difficulté
Une longue ascension pour gravir les Albères.
Remarques sur l'engagement
Il faut avoir un moral d'acier.
Remarques sur le portage
Petits poussages sur des sentiers de montagne.
Commentaire de l'auteur sur la sortie
Voir le reportage photos-jpr31
Praticabilité
Hors neige
Ils ont dit
 Sophie
17/07/2010 - 18:28:49.
Elles sont FRACASSANTES ! Beaucoup de boulot mais qu'est-ce qu'on apprécie :-)))))
 piR2
17/07/2010 - 18:19:54.
Vraiment géniale les vidéos ... merci encore pour ce fabuleux raid ... vivement le prochain !
 CCY9
17/07/2010 - 16:55:15.
Super jp, je viens de voir les 2 formidables vidéo avec le passage du petit tunnel.Les singles descendant sont trés technique à vitesse élevée.Encore bravo à tous.
 jpr31
17/07/2010 - 16:38:28.
  Des Raids de rêve...des décors, sentiers et ambiance vraiment tip top...comment ne pas aimer le Vtt dans 1 tel degré de convivialité
Merci Philippe pour l'organisation et la plume ! trop bon de revivre ces journées.... Miam !!!
 fredotiti
16/07/2010 - 20:55:44.
Merci Philippe pour le CR, super journée pleins de belles images en tête surtout après le Neoulos. Pour le prochain défi avec moins de température.....
 franky34
13/07/2010 - 21:28:11.
Supebe! bravo à tous! Le top des CR de LPI. à bientôt sur les singles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire