24 juin 2012

Tour du Valier Etape2/2 61km d+2500m ***

Mont Valier Etape 2/2 Reportage photos et trace gps ici   Diaporama Plani-cycles

Tour du Valier - Etape 2/2 - Estours - Port d'Aula - Montgarri  
Voici le deuxiéme jour du périple autour du Valier concocté par Rowel. en tout 120 km d+5000m sur 2 jours.

Voicile Texte du CR par Enez Vtt sur Plani-cycles:

A 5h30, les lumières du petit jour percent à travers les fenêtres. Je ne résiste pas à l’idée de voir le lever de soleil. Je pique l’APN à Roland qui digère son aligot et me ballade sur les bosses entourant la Jasse. L’ambiance est magique. Un à un, les cyclistes se lèvent. Petit déjeûner dans une ambiance calme et insouciante..On ne pense pas trop à ce qui nous attend... Les restes d’aligot et de cochon sont achevés, ce serait dommage de laisser ça au chien.

Départ à 8h15. Les VDMistes ne sont pas des lève tôt.



Le décrassage commence par une descente free ride dans les traces de vache. Le réveil est brutal, les vertèbres sont remises en place ! Puis on entre dans la forêt. On roule, glisse, porte le vélo, passe des torrents assez casse gueule, enjambe des arbres. Puis on retrouve un bon sentier en fond de vallon et débouchons sur une Jasse magnifique (Combe de l’Amech), c’est bucolique. Le sentier s’élargit pour rentrer dans une forêt de buis dense, c’est ludique est rapide. On rejoint une piste raide, avec des gros pavés après la conduite forcée, puis la route d’Estours à Couflens.

Il nous aura fallu faire une 1h30 pour parcourir ces 9 premiers km, de descente… On reste donc en Ariège.

Arrivés au pont, on arrime le chargement sur les vélos en mode montée, avec le max de poids sur le vélo. Il faut dire qu’on a devant nous 1720 m de D+ en 26 km… jusqu’au Port d’Aula la plus longue montée en continue jamais effectuée pour bcp d’entre nous. Il va falloir gérer avec la chaleur qui s’est invité. Mais quasiment tout le monde a parcouru cette montée, ça rassure plus ou moins.

Le début se passe sur le goudron jusqu’à Couflens, où on remplit les bidons pour boire et faire la cuisine à midi. On tourne à droite pour prendre la route régulière mais raide à 9% de moyenne sur les 8,4 km jusqu’au Col de Pause atteint après 1h40 de montée. Il fait chaud, l’ombre est très rare, c’est long. Heureusement peu de voitures. Roland en profite pour faire du bois.

Au col, on sort les réchauds, au menu pâte bolognaise, nouilles chinoises, purée et surtout une sieste de 10 min à l’ombre, avec un point de vue magnifique sur le Vallier. Halte bien réparatrice, comme dit Jean Pierre, le Port d’Aula, faut prendre son temps.

On remonte sur les montures pour entamer la piste. Plus que 700 m de D+ jusqu’au Col, et la pente s’adoucit. La piste fait de nombreuses épingles, bien plates. En prenant de l’altitude, on voit touts celles qu’on a passées, mentalement ça aide. Mais l’alti ne monte pas vite. Au refuge forestier de l’Etang d’Areu, on a prévu de remplir les outres. Bruno finit par nous trouver un point d’eau, en fait un tuyau de vidange coincé dans une trappe technique. Il fallait le trouver… dommage que l’ONF n’ait pas mis un point d’eau sur ce refuge fraîchement restauré, mais fermé. Ce jet vertical n’est pas très pratique pour remplir nos réservoirs, mais avec quelques notions de plomberie, on s’en sort.

On repart pour les 400 derniers mètres, dans ce paysage dont on ne se lasse pas (ou presque pas). Il faut persévérer et oublier ce mal de fesses renforcés par le poids des sacs et le fait de monter au train, sans à coups. Pour se soulager, certains coupent les épingles en portant le vélo.

15h10, 2270 m, Port d’Aula, Olla l’Espagne. Grosse pause pour les premiers arrivés, et les derniers emmenant les nuages avec eux, on ne s’attarde pas trop. Philippe nous guide dans la descente, qu’il a plusieurs fois parcourue mais jamais par le même endroit. Objectif, atteindre la Piste de Montgarri 700 m plus bas. Le début de la descente se passe en free ride lisse, puis ça s’enchaîne sur des sentiers plus ou moins bien marqués. Une descente qui roule globalement. Ca se fait rare ! Et c’est très agréable. Après avoir coupé la piste montant au Port de Salau, on rentre dans une partie inconnue. En fait, on suit le GR jusqu’à traverser la Noguera Pallaresa.

Il est 16h20, il nous reste 500 m de D+ et une vingtaine de km à parcourir. Allez, on y est presque. C’est sur une piste que l’on remontera ce torrent, au milieu de riches pâturages, le paysage est somptueux. On croise bien quelques 4x4 mais cela n’est pas gênant. Ca monte, ça descend, mais on avance bien, on profite. A un croisement, on opte pour aller voir Montgarri, ancien village abandonné dont l’église a été restaurée. Je signale que ce choix est avant tout culturel, bien que le mot « bar » inscrit sur une pancarte fasse exploser la moyenne horaire en 500 mètres.

On arrive au sanctuaire de Montgarri en passant sur un pont puis on pénètre dans la cour par un portique au milieu de touristes en 4x4. Pour nous, c’est un peu la relâche, des boissons fraîches, on tombe les Tee-shirt pour faire profiter aux touristes de l’effort qu’on a fourni. On donne à ce lieu le fumet assez intense du vélo de montagne. Pour couronner tout ça, je lâche involontairement quelques éructations liées à une réhydratation fraîche et trop rapide. Ainsi, nous nous retrouvons enfin seuls pour profiter des bancs ombragés, après une résistance et quelques insultes en Catalan qu’on n’a pas su traduire. Les bières et jus de fruits absorbés, on en profite pour visiter l’église, lieu de pèlerinage du secteur. Pour nous, le chemin de Croix n’était pas si terrible.

C’est reparti en remontant par une piste rive gauche la vallée. Là, ce n’est pas la vue du mot « bar » qui nous fait opter pour ce chemin, mais la vision de Suédoises sur ce versant par nos éclaireurs. Perso, j’ai pas vu de Suédoises, mais le parcours est très agréable. Les paysages s’ouvrent, on passe au pied du Vallon du Port d’Orle, on fait dos au Barlonguère recouvert de nuages, et la vue embrasse les Encantats et le cirque de Colomers. 1890 m, le dernier col, la dernière suée. Les lumières de fin d’après midi nous accueillent au Pla de Beret. Il ne devait rester plus que 3 km de descente, mais Cyrille et son cadre de vélo se sont une nouvelle fois embrouillés, jusqu’à la rupture. Un nouveau déchirement. Le dernier ? Il rejoindra Salardu par la route. Pour le reste du peloton, on enchaîne cette descente rapide sur piste, puis sur sentier. Baguergue. Il ne reste plus qu’une montée pour rejoindre la voiture. Il est 19h00. Les compteurs indiquent 119 km, entre 4500 m et 4800 m de D+, en deux journées de 11h00.

Ca y est, on l’a fait.

Quelques ablutions dans le torrent effectuées, on retrouve Cyrille à Salardu, avant de s’attabler sur une place animée de Vielha. Puis retour à Toulouse pour un atterrissage en douceur les jours qui suivent.



Comme prévu, ce circuit était stupide à souhait mais fort réjouissant. Les amoureux de la découverte ont été comblés. Cette trace travaillée en carto 2D, en s’imaginant les passages qui a pris forme tout au long du WE, c’est du bonheur.

Merci à tous pour ces deux fabuleuses journées, pour ces images et ses sensations gravées dans la tête, cette bonne humeur partagée, cette organisation de la part de Roland, et globalement on a tous apporté notre pierre à ce beau parcours. Finalement, c’était inutile, ça ne manquait pas de cailloux….

@ plus pour les prochaines aventures Pyrénéennes !
Accès au départ • Carte
Couflens de Betjamou
Remarques
Cabane de Subera
Remarques sur la difficulté
Du véritable Velo de Montagne dans les Pyrénées Ariegeoises.
Remarques sur le portage
Des toutes petites sections
Commentaire sur la sortie
Magique !

Praticabilité
Hors neige et beau temps, car navigation à vue pour la redescente sur l'Espagne.
Ils ont dit:
 revel03
 Le 17/07/2012 à 23h18.
Que de beaux souvenirs; Merci roland, chris et jpr pour le CR/ les photos top et la vidéo toujours excellente!
Une equipe comme ca, c'est à remettre... sauf peut etre le bras du cannon qui a quand meme eu la courtoisie de lacher dans la derniere bosse;-) A suivre, plus à l'ouest ou à l'est..
 Rowel
 Le 17/07/2012 à 20h44.
Merci à vous, on fait ce qu'on peut... et ce ne sont pas les idées qui manquent. Qques nuitées montagnardes sont encore en préparation. @ suivre
 ThieryG
 Le 17/07/2012 à 17h17.
Les LPI haussent encore le niveau en matière CR, mais aussi en VDM . Que dire .. ??
Chapeau pour les images et la vidéo. Ca donne vraiment trop envie .
" Que la montagne est belle" dixit  JF .
Cool
 brik
 Le 17/07/2012 à 10h30.
Un véritable appel à la pratique du Vdm avec une superbe série de photos, la vidéo enfonçant le clou. Merci pour le partage de cette belle nature Cool
 jpr31
 Le 17/07/2012 à 09h31.
  trop bon de revivre ces temps forts d'un week de haut niveau !Cool
Merci !   texte et photos au top ! => vraiment  je suis très heureux d'avoir vécu ces temps forts !
Ces périples Pyrénéens sont vraiment à partager en équipe  ça démultiplie le plaisir et motive à ouvrir grand les yeux pour profiter de cette variété de paysages 3 D. Merci pour la connaissance et l'expérience des Montagnards, pas évident ces sentiers en Montagne où le temps prend une autre dimension...
Le samedi soir c'était couvert,  dommage mais ça me motive pour refaire une nuit en montagne afin de profiter d'un beau ciel étoilé !Wink
 Emile
 Le 16/07/2012 à 23h04.
GENIAL ! Fallait oser ! Je suis fan !
 flèche bleue
 Le 16/07/2012 à 22h19.
Epoustouflant, tout simplement! Quel périple! ! ! !
 jfr31
 Le 16/07/2012 à 15h46.
J'adhère totalement au terme "expédition"  Chapeau !!!Smile
 toxdisc
 Le 16/07/2012 à 14h56.
Superbe expédition les gars, chapeau bas Cool
Premières lueurs au pied du Pic de Pomebrunet  (6)
Il est à peine 5h et Christophe semble avoir bien récupéré de la veille, il en profite pour emprunter mon appareil  (0)
Tout le bonheur d'une nuit en montagne  (5)
Cabane de Subera : halte tout confort avec petit déjeuner 5*  (1)
J'entends bien les clics clacs de qques photos... et relève parfois le nez pour profiter du spectacle en plein dans l'axe Nord Est de la vallée  (0)
Les lumières évoluent, la vallée s'éveille  (2)
Et voila le soleil !  (3)
Christophe, un oeil d'artiste  (2)
C'est l'heure de prendre des forces pour la rude journée qui s'annonce  (1)
Et c'est parti 1000m de descente sauvage   (2)
Free ride jusqu'au replat de la cabane forestière de Lameza  (2)
Jolies lumières du matin  (0)
Ca serpente : trouver sa trace dans les passages de vaches  (2)
Hon2 & JPR31 dévalent la montagne  (0)
Plongeons dans la hêtraie  (0)
Passage ariégeois dans les gorges de Lameza  (2)
Ambiance & entraide nécessaire  (1)
Puis ça s'ouvre un peu et roule entre 2 glissades  (1)
Variante du GR10 qui se fait très discrète sous la végétation : à recommander un mois plus tôt pour plus de fluidité de pilotage  (2)
Magnifique combe de Lamech au petit matin  (0)
Sentier fluide de part et d'autre, belle récompense  (1)
Après un rapide passage par Estours et Couflens, nous attaquons la rude montée du Port d'Aula : 1700m d'une traite !  (0)
Il fait très chaud et rarement le Col de Pause intermédiaire n'aura si bien mérité son nom  (0)
Le plein d'eau et un peu de bois : de quoi faire la tambouille pour finir la journée dignement  (3)
JP & Philippe devant le Valier ! Enfin, c'est qu'il était bien caché  (0)
Presque 3/4 de tours, encore une grosse demi journée en perspective  (0)
Ca c'était pour se mettre en appétit : le plus raide est avant sur le bitume  (0)
Etang d'Arreau et Refuge ONF - touristique tout neuf où il a été bien difficile de trouver un point d'eau  (0)
On tient le bon bout, ça commence à ressembler à un bon tricot  (2)
Coupe de la dernière épingle du Port d'Aula  (0)
Borne frontière pour Bruno  (1)
Vilvy sur fond de Val d'Aran  (1)
Petite pause bien méritée après 1700M D+ sans l'ombre d'une descente  (2)
Objectif descente pour reprendre la piste de Montgarri 600m plus bas  (1)
Ca plonge  (0)
Trouver sa trace, le sentier n'est pas toujours marqué  (1)
Ca s'est vite couvert coté français et commence à déborder  (1)
Vers la Noguera Pallaresa  (3)
Joli cirque descendu  (1)
Morceau de GR sympathique  (0)
Que l'on suivra jusqu'à retrouver la civilisation  (0)
Instants de choix avant une bonne piste ascendante  (0)
En route pour Montgarri et le Plat de Berret, fini la solitude  (2)
Halte fraîcheur à Montgarri  (1)
Repos pour les montures, boisson de récupération pour les hommes  (0)
Cadre idyllique été comme hiver et halte possible au refuge pour la nuit  (0)
Derniers faux plats pour gagner le Plat de Berret  (0)
Pas si moche pour une station l'été, mais complètement désert en fin de we  (1)
Pistes vertes & paisibles  (0)
Cameraman et son assistant pour écouter si c'est bien enclenché  (1)
Cyrille a un souci ! Les Pyrénées sont plus fortes que Cannondale... paix à son Rize  (5)
En balcon au dessus de Baqueira, faut reconnaître que les aranais ont du goût pour les belles bâtisses  (0)
Dernière descente sur Baguergue qui se finira par un beau sentier facile. On récupera Cyrille en bas de la route à Salardu...  (0)
La boucle est bouclée, il est temps d'aller reprendre des forces en terrasse à Vielha  (0)
Belle aventure, pas envisageable sans une belle équipe aguerrie et homogène. Merci à tous et à la météo... à suivre sur d'autres traces pyrénéennes !  (3)

2 commentaires:

  1. Supers ces 2 videos ... je me suis régalé et ça donne trop envie de se remettre à rouler.
    Mattihou

    RépondreSupprimer
  2. Merci Mattihou,
    pou moi c'est un véritable plaisir de rider et de partager ces sentiers des Pyrénées !
    Vive la randonnée conviviale en Mountain Bike Polyvalent = fidèle destrier qui permet d'apprécier le technique en tout confort suspendu !

    RépondreSupprimer