3 juin 2013

34 Cochon grillé au Caroux ! 48km d+2100m 8h

Caroux Lamalou Les Bains Reportage photos et trace gps ici   Diaporama Plani-cycles


Le fantôme du Caroux-Franky34

Caroux-Dan34




- APERÇUS - TRACES -
 
 
4 km
0
Abscisse :   Ordonnée : 
© IGN
Outils
Monde
Pays
Dépt.
Ville
Rue
Maison
Couches
Sens parcours
colombieres_su...
Photographies ...
Parcs nationaux
Cartes IGN
Texte CR Labeu:
Comme pour faire écho aux solitaires du Figaro qui prenaient le large du côté de l’Atlantique en ce beau 1er dimanche de juin (enfin un !), la tramontane avait décidé de nous offrir ses plus belles rafales ! Force 8, 40 nœuds diraient les voileux, avec des pointes à 100 km/h… de quoi décorner les mouflons du Caroux !
Peu importe, nous sommes une douzaine à démarrer ce ride de Colombières s/Orb, un peu tard (Franky a décidé de crever au moment de partir et, malgré un rajout de préventif agricole, il faut changer la chambre), alors ça piaffe dans les stands !
Enfin le top départ, direction la Forêt des Ecrivains Combattants et ses belles rampes, qui donnent le ton de la journée (8 bornes de grimpette) ! Petite halte à la tombe mégalithique, que nous ignorons pour cette fois, belle petite descente à suivre jusqu’au Col de Madale et son fameux single, qu’on ne présente plus mais que nous consommons avec toujours autant de plaisir, jusqu’au Col de Vente-Vieille, puis re-grimpette jusqu’à la Tour de guet, via le Col d’Aussières.
Là, c’est le 2ème gros morceau de D+, avec Eole en invité de choix, comme si ça ne suffisait pas… Plus on se rapproche du sommet, et de cette satanée tour, plus les coups de vent redoublent de violence et perturbent notre pilotage… Des bourrasques extrêmes nous obligent à « tirer des bords », les trajectoires deviennent hasardeuses, quand les poids plumes ne sont pas carrément jetés à terre ! Ouf, nous arrivons quand même en haut, le temps de se mettre à l’abri cinq minutes, enfiler un coupe-vent, manger une banane ou grignoter une barre de céréales, et nous dévalons une descente rectiligne, d’abord dans la garrigue, puis au milieu d’une jolie caillasse bien piégeuse… Franky s’y frotte… pirouette, cacahuète… heureusement juste de quoi égratigner le bout du nez !
Nous rejoignons le Col de l’Ourtigas par un petit bout de bitume et entamons la superbe descente dans une forêt très dense, sur tapis de feuilles et branchages, bien garnie là encore de beaux spécimens « rolling stones »… Quelques passages à pied, traversée du ruisseau, et nous déboulons direct sur le hameau réhabilité de Caissenols, pour casser la croûte dans la petite clairière bien entretenue, autour des restes de barbecue des randonneurs précédents (gîte ouvert toute l’année). Pause de courte durée… Papenoo tente de s’allonger pour une petite sieste mais Bazza le relève aussitôt !
A cheval ! Portion ondulante le long du ruisseau de l’Ourtigas, belle remontée forestière, petits poussages çà et là, superbe descente rocailleuse agrémentée de deux ou trois épingles joueuses, traversée de la Serre de Majous, et nous voilà au Portail de Roquandouire. Nous y retrouvons notre guest-star (Eole, vous aviez deviné) et préférons éviter son portage diabolique qui, par ces conditions météo, eut été simplement mortel ! Nous contournons donc le massif par un single magnifique à flanc de colline (nous n’avons pas perdu au change !), et rattrapons la descente du Portail un peu plus bas, pour fondre jusqu’à St-Gervais s/Mare… directement au beau milieu du repas de quartier de Compeyre.
Une bonne vingtaine de convives autour de la table, de tous âges, certains déjà bien imbibés, nous invitent à partager leur délicieux cochon à la broche… 6 heures de cuisson, il est grillé à point et tendre à cœur, impossible d’y résister… un vrai régal ! Difficile de repartir après tout çà, c’est sûr, surtout que ça remonte maintenant !
Direction le Col des 13 Vents (ça ne s’invente pas !), soit par un sentier forestier des plus exigeants, pour les courageux (et sous la conduite de Sandra, chapeau miss !), soit par les lacets de la route, pour ceux qui préfèrent digérer tranquillement… Petite liaison sur sentier par le Col de Cabausse, pour rallier le Col de Pierre Plantée et le Col de Madale (2ème passage), puis nouvelle portion goudronnée pour rejoindre le Col des Avels, point de départ de la grande descente de la journée, le morceau de bravoure : LE Chemin des Fleisses !
Nous traversons alors un panorama grandiose, c’est un chemin somptueux, entrecoupé de courtes mais répétitives séquences de portage, dans sa première partie. Puis la descente proprement dite arrive, et ça ne s’arrêtera plus jusqu’en bas : une séance ininterrompue de dalles, de marches, de blocs rocheux, d’épingles, de franchissements souvent délicats, voire très chauds… et pas un centimètre carré de terre… de la roche, de la roche… et encore de la roche ! Une véritable voie pavée du début à la fin, une séance de marteau piqueur impitoyable… Les montures sont soumises à rude épreuve, et les riders avec ! Impossible de ne pas s’arrêter une ou deux fois pour reprendre son souffle, tant la pulpe est secouée ! Bernard en profitera pour crever de la roue arrière, puis c’est la roue avant, puis la chape de son dérailleur XTR qui sera fracturée, aïe !
Il était temps, nous arrivons tout juste à Colombières… La glacière de Jmi nous attend bien sagement, garnie de bières allemandes bien fraîches et… d’Orangina (spécial Franky) ! Le panier de cerises cueillies à deux pas par les parents de Papenoo viendra combler toutes les gourmandises et clôturer cette belle journée dans le Caroux, un grand merci à tous !
(photos JPR31, Jmi, Labeu)
Ils ont dit :
 franky34
 Aujourd'hui à 10h43.
Wahouuuu, smoke on the water!!!!
Deep Purple en fond sur le Caroux et la descente des Fleisses .
Mon groupe préféré de ma jeunesse sur mon spot d'adoption.
Merci, merci, merci.
Tiens je me la repasse
Let's go space trucking, come on
 jpr31
 Aujourd'hui à 09h20.
  Caroux Lamalou Les Bains
 piR2
 Aujourd'hui à 08h50.
@labeu ... un signe de mes racines Wink
 labeu
 Hier à 22h56.
Merci Pierre... hé, c'est quoi ce blason bleu et jaune ?
Smile
 piR2
 Hier à 22h52.
Merci Labeu pour le CR ... une rude sortie, le 2100 de D+ se font sur 40km !
Heureusement que franky en grand connaisseur du terrain nous propose des portions un peu roulantes car les descentes ne sont pas de tout repos, notamment la dernière qui secoue bien la pulpe !!
 PAX
 Hier à 08h56.
Des sorties comme je l'ai aime ,un réel plaisir de retrouver les copains pour un ride au soleil ,merci a tous pour ce pure moment de vtt .
 spartacus
 Hier à 08h04.
Belle sortie de costaud(e)s ! Le Fantôme a bien fait de ne pas se monter en haut sinon vous ne l'auriez jamais récupéré !
Merci pour le CR et la vidéo !
 j.yves
 Hier à 07h15.
une video avec des effets spéciaux! (petit budget quand même), la classe ...
Merci Labeu pour le CR, et bravo à tous d'avoir résisté au vent, d'ailleurs ta vidéo Francky est top, je sent le vent devant mon ordi :)
a+
jy
 jpr31
 Le 04/06/2013 à 22h35.
  Vidéo excellente Franky !  CoolLaughing
Un caroux qui décoiffe d'effroi Oouuhhh OOUUuuuuuhhhh !!Surprised
 franky34
 Le 04/06/2013 à 22h18.
Merci à toute la bande. Tout y était, le soleil, le vent, les cailloux, le D+, les descentes, le cochon, les chutes, les rigolades, les bières et l'Orangina et même les cerises.
Quand est ce qu'on y retourne?

1 commentaire:

  1. Le Caroux c'est comme dans le cochon; tout est bon. Merci pour tes belles photos.
    Encore une belle journée d'amitié partagée.
    Franck

    RépondreSupprimer